Quels sont les risques lorsqu’on partage et stocke des fichiers sensibles par des canaux insécurisés ?

par | Fév 17, 2021 | FAQ

La richesse de demain, ce sont nos données personnelles et professionnelles.

La plupart du temps, le partage ou le stockage des fichiers (données) se fait par internet, via des canaux populaires tels que gmail, dropbox etc… qui ne sont pas du tout sécurisé. Plusieurs personnes confient leurs données en clair à ces sociétés, en majorité non européennes (US et Chine), sans en mesurer l’impact en termes de souveraineté que ce soit pour les entreprises comme pour les Etats (cas du Health Data Hub confié à Microsoft).

Bien que des réglementations tels que le RGPD existent, sous la pression des lobbies très puissants, le système numérique dépouille progressivement les responsables politiques de leur pouvoir de police générale au profit de polices administratives et techniques qui encadrent de plus en plus les pouvoirs régaliens.

« Avec l’arrivée massive de la 5G et du Cloud Public, l’internet devient un réseau d’entreprise géant ».

Les données circulent en clair et sont accessibles et manipulables par tous : gouvernements, hackers et compétiteurs…

Il n’y a plus de confidentialité, ni d’intégrité de vos données

L’Internet est le terrain de jeu des pirates. Avec l’arrivée imminente de la technologie 5G, l’intercommunication directe des terminaux informatiques et des objets connectés sera généralisée : la confidentialité et l’intégrité deviennent les nouveaux défis du partage des données. Le corollaire c’est que si les données restent lisibles en clair sur les réseaux, l’internet du futur ouvre la voie à un cauchemar orwellien :

  • à une extrémité du spectre, les géants numériques des sociétés libérales, traceront nos usages numériques jusqu’à l’intime avec des motifs commerciaux pendant que leurs agences de renseignements ficheront les citoyens en traçant sans limite leur moindre action ;
  • de l’autre extrémité, les dictatures contrôleront les comportements individuels en attribuant des bonus ou des malus sociaux à chaque action du quotidien tracée par reconnaissance faciale, GPS, audio et webcam.

Dans tous les cas, le droit à la vie privée disparaîtra progressivement pour laisser la place à une génération d’esclaves numériques manipulés ou contrôlés.

“Plus de connexions = Plus de risque de cyberattaque”

Les récents scandales numériques ont ouvert les yeux de plusieurs sur la réalité de la cybermenace qui devient de plus en plus intense, et cela ne va pas vraiment s’arranger. Toujours avec l’arrivée de la 5G, la densité de connexion très élevée ne sera pas sans conséquence car plus le nombre de terminaux connectés dans un même espace sera important, plus les failles de sécurité le seront également. Cela expose fortement les systèmes informatiques des entreprises et multiplie les risques de cyberattaques. Avec la 5G, il faudra que les RSSI fournissent encore plus de moyens pour sécuriser leurs systèmes qu’avec la 4G.

Par PARSEC

Sur le même sujet

Qu’est-ce que la cybersécurité des données ?

Qu’est-ce que la cybersécurité des données ?

Le développement de la transition numérique dans le monde, que ce soit pour les entreprises comme pour les particuliers, n’apporte pas que des avantages mais aussi des risques en termes de sécurité des informations qui sont traitées, partagées et stockées de façon...